Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES GIGOTS BITUMES : UN ESPRIT, UN GROUPE

LES GIGOTS BITUMES : UN ESPRIT, UN GROUPE

Menu
Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)

Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)

Le rugby est vraiment un sport extraordinaire !

C’est ce que je me disais ce vendredi soir sur le bord de la touche en regardant mes potes défendre les couleurs de notre maillot face aux redoutables « Sans Génie de l’Ovale ».

J’ai assisté hier soir exactement à ce qui fait que nous continuons tous à nos âges, parfois très avancés pour certains, à ignorer le tic-tac lancinant de nos horloges biologiques et à préférer nous rouler dans la boue et prendre des coups plutôt que d’écouter toutes les bonnes âmes qui ne connaissent pas ce sport et qui, croyant bien faire, nous conseillent de passer à autre chose. Car s’il est une certitude, et c’était éclatant hier, c’est que, lorsque nous rentrons sur le pré pour disputer un match, ce n’est finalement pas le score qui nous importe, mais bien de « vivre un truc ensemble ». Et ce qui est magique, c’est que ce n’est pas automatique. L’alchimie n’est pas toujours au rendez-vous. C’est pour ça qu’elle est tant recherchée.

Regardez cette année, contre Unieux ou contre les « Globe Trop Tard », on était malheureux à la fin du match. On était malheureux non pas pour les défaites, mais parce qu’on n’avait pas réussi à se trouver, à être solidaires et à se regarder dans les yeux.

Hier soir, défaite il y a eu. 1 essai à zéro pour les locaux. Mais j’ai vu bien plus de gars heureux à la douche que lorsque nous avions battu Luzinay en début d’année, victoire face à une équipe pas prête et qui ne nous avait pas forcés à aller puiser au fond de nous pour les battre.

Didier Merdier nous l’a dit hier soir : « il y a des défaites qui valent des victoires ». C’est exactement ça. Les Gigots ont trouvé hier soir ce qu’ils étaient venu chercher. Alors il faut des ingrédients pour cela. Déjà, il faut un adversaire qui nous pousse à nous surpasser. On a été servi. Les Sans Génie de l’Ovale, c’est du gros calibre. Ils ont toujours été une équipe redoutable à jouer. Une des meilleures contre qui nous sommes amenés à jouer. Quand j’ai vu les gabarits adverses au moment de l’échauffement, puis sur les premières phases de jeu, je vais être honnête et avouer que j’ai craint le genre de match à la « Globe Trop Tard » de cette année. Notre plus grosse humiliation à ce jour.

Oui mais voilà, hier soir, un des ingrédients indispensable à tout match réussi était présent : la solidarité. Toutes les phases défensives l’ont prouvé. Notre premier rideau a été impeccable. Les rares fois où ils ont pu franchir, on a vu un Yo, un Rantanplan ou un Ben arriver comme des balles et les dézinguer, laissant le temps à notre ligne de se reconstituer pour résister aux assauts suivants. No pasaran !

Alors bien sûr, on a pris un essai. Joli d’ailleurs. Mais un essai avec petit coup de pied à suivre dans nos 22 ou j’affirme d’ailleurs qu’il est plus dû, sur ce type d’action, à un manque d’automatisme de notre part qu’à une défaillance dans l’état d’esprit. D’ailleurs, Ben le disait après-match et je le rejoins complètement : il nous faudrait certainement plus travailler à l’entraînement ces phases de jeu au pied, tant offensives que défensives car on le néglige systématiquement et il ne faudrait pas que nos matchs à Beaumont soit gâchés les uns après les autres parce que l’on subirait la loi au pied de nos adversaires.

Solidarité il y a eu aussi de par la compo. Zéro pilier de métier hier soir. Seul Crâpon faisait figure de vieux briscard de la première ligne, c’est dire ! On n’a eu aucun problème pour trouver des volontaires. Le Brie, le Doc, Christian (faut lui trouver un surnom, vite), GPS s’y sont tous collés et ont tous fait honneur à leurs illustres prédécesseurs, dans le combat et dans l’abnégation. De toute façon, tout le pack a été grand hier soir. J’ai vu notre deuxième ligne (Pine d’huître et Chose) venir aux déblayages comme des morts de faim. Les ballons étaient très propres pour Junior. C’est vraiment à noter. Et l’activité de Yo (plaquages, grattages) ! Perso, je sais plus quoi dire d’original sur ce qu’apporte Yo à l’équipe…. C’est beau à voir et c’est un vrai honneur de jouer à ses côtés. Mais s’il avait été seul, ça n’aurait pas suffi.

Franchement, Rantanplan, le Doc, Did Merdier, Christian, Shiva… ont été énormes aux plaquages. Je n’oublie pas les arrières non plus car tous, sans exception, anciens et nouveaux au club, n’ont jamais permis que le travail des gros soit vain et ce sont tous mis au diapason. Et offensivement, les ballons sont sortis, la charnière a lancé quelques belles envolées (Sert à Rien, blessé trop tôt, Mulet, L’Instit..) qui n’étaient pas loin d’aller à dame mais en face, ça défendait bien !

Je parlais d’ingrédient tout à l’heure, il y en a un aussi qui est primordial : l’envie. Et là je me permets de sortir du lot deux gars qui, je pense, ont vraiment emmenés avec eux tout le reste de l’équipe sur le plan mental: Shiva devant et Mulet derrière. Franchement, ils y étaient dans leur match ! Ils ont pris les rênes et ont toujours remis l’équipe dans le sens de la marche, parlé aux gars, se battant comme des lions, ne lâchant rien. De la touche, je peux vous dire qu’avec le Président, on a apprécié cet engagement !

Pour toutes ces raisons, hier soir a donc été un de ces vendredi soir qu’on aime tant, fait de don de soi, d’esprit de sacrifice. Tout ce qui fait que tu ne veux surtout pas trahir le copain qui s’est fait destroncher à côté de toi. Bande de veinards ! Et dire qu’il y en a qui ont raté ça ! A commencer par notre Djib qui s’est sacrifié à l’arbitrage. Qu’il en soit remercié lui aussi.

Au final, le Gigot Bite a été attribué à GPS non pas pour son match irréprochable, mais pour son simili acte manqué « d’oubliage de crampons » dans le vestiaire mercredi qui aurait pu lui donner une énième bonne raison de ne pas venir. C’est bien ainsi, tant il aurait été injuste de décerner le Gigot Bite sur la prestation rugbystique de tous (quoique la CAGUE, niveau justice…).

Car comme l’a dit le Président à la fin du match : « il aurait été plus facile de décerner des talents d’or ce soir que le Gigot Bite ». Bravo à tous et petite pensée pour Frantz qui s'est fait une entorse du genou et qui vit vraiment une saison merdique.

Portolan.

Gigot Bite : GPS

Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)
Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)
Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)
Sans Génie de l'Ovale - RCBTP : 1 - 0 (20/03/2015)